LA CULTURE DE L’OLIVIER EN POT

L’olivier est très résistant à la sècheresse, ses besoins sont faibles.

Il peut vivre à l’état spontané sans aucun entretien. Sa croissance est dite lente 10 à  15 centimètres par an. Son système radiculaire se développe lentement.

C’est pour cela que l'olivier peut peut-être cultivé en pot de nombreuses années pour l’ornement de terrasse, balcon ou jardin.

Nous conseillons la culture de l’olivier en pot à toutes les personnes qui désirent acheter un olivier mais qui n’ont pas de jardin. Vous pourrez l’utiliser pour l’ornement de votre terrasse votre balcon ou véranda. Il peut vivre en appartement en situation éclairé.

Si vous êtes locataire vous pouvez acheter un olivier en pot qui vous permettra d’avoir votre olivier d’ornement chez vous et de l’emporter en cas de déménagement.

Si vous habitez dans une région très froide où les températures hivernales descendent régulièrement au dessous de moins dix degrés, pourquoi ne pas cultiver un olivier d’ornement en pot. Ainsi pendant la période la plus froide de l’année, il vous suffira de le mettre à l’abri dans un lieu éclairé et frais (même peu éclairé), votre garage, votre cellier, votre hall d’entrée …etc.… C’est ce que font mes clients Suisses, Belges, Allemands, Hollandais, Anglais. Pour l’anecdote, en 2OO5 sur le marché de Bédoin, un de mes clients Anglais est venu me voir et m’a appris que son petit olivier de 5 ans avait fait six olives en Angleterre. Pas de quoi faire de l’huile, mais pour le Fun… Car il est possible de cultiver un oliver d’ornement en France, en Belgique, en Suisse, en Allemagne, en Hollande et en Angleterrre dans toutes les régions où les températures hivernales ne descendent pas en dessous de moins dix, pour les autres, il suffit de le cultiver en pot et de le mettre à l’abri pendant les périodes de grands froids.
Vous pouvez également  acheter un olivier en pot de petite taille et le conditionner pour en faire un bonsaï.

Rempotage de l'olivier en pot

Le rempotage de l’olivier d’ornement est d’une simplicité enfantine.
Si vous avez de la terre à proximité, servez-vous de celle-ci.
Si votre terre est lourde, mélangez-là avec un peu de sable ou de terreau.
Sinon demandez à votre revendeur de produits et de terreau un TERREAU NEUTRE AVEC ARGILE  (type terreau universel). L’argile contenue dans le terreau assurera un taux d’humidité minimal qui vous permettra de ne pas arroser votre olivier d’ornement sans cesse, car un pot dessèche vite surtout en été, et dans le sud j’en sais quelque chose…
Choisissez un pot suffisamment grand, au moins le triple de celui d’origine, remplissez le de terre ou de terreau de sorte que lorsque vous poserez la motte de l’olivier dessus, votre olivier  se trouvera à la bonne hauteur dans le pot (pas trop enterré).
Posez votre olivier dessus, comblez les intervalles vides autour de la motte. Arrosez abondamment plusieurs fois de suite afin de bien faire descendre la terre, rajoutez de la terre s’il en manque.
Simple comme bonjour !

Arrosage de l’olivier en pot

  • Une fois tous les quinze jours d’octobre à mars
  • Une fois par semaine  de mars à  mai
  • Une fois par semaine et plus si nécessaire de mars à septembre selon les conditions climatiques.

Engrais pour  l’olivier en pot

Vous pouvez apporter de l’engrais liquide une fois par semaine entre mars et septembre. Un engrais pour géranium peut très bien convenir. Respectez les doses.

Taille de l’olivier en pot

Vous n’êtes pas obligés de tailler un olivier  en pot car il est conditionné par son contenant. Il est possible de pratiquer une taille esthétique afin de lui donner une jolie forme pour l’ornement. Supprimer les rameaux qui dépassent en les coupant à la même hauteur que les autres.
Vous pouvez également pratiquer une taille de fructification, qui lui donnera la forme d'un arbre et évitera l'humidité en son centre, donc la propagation de maladies. Cette taille améliorera également sa pollinisation et ses chance de donner des olives.. Car l'olivier en pot bien que destiné à l’ornement peut donner fruits s'il fait partie d'une variété autofertile. Pour cela évider le centre de l'arbre afin de favoriser les courants d'air.