LA PLANTATION DE L’OLIVIER

Vous désirez planter un olivier, mais n'avez aucune  connaissance.  Sur cette page, vous trouverez toutes les réponses,  car planter un  olivier n'est pas réserver au seul Sud de la France. Nous vous conseillons de planter un olivier de 4 ans d'âge au moins, car ainsi il aura une bonne résistance au froid, un début de fructification et une meilleure acclimatation. Dans les régions oléicoles nous vous conseillons de planter un olivier de la variété locale. Dans les autres régions  il faut planter un olivier autofertile qui vous donnera plus de chance d'obtenir des olives. Nous conseillons la variété  cipressino autofertile et très résistante au froid, cette variété s'adapte à toutes les régions.

Il est inutile de planter un olivier de grande taille, cela vous coutera cher et la réussite de sa plantation n'est pas garantit.

Pour ne pas prendre de risques et être sur de sa reprise, planter d'abord un petit olivier.

Il est facile de planter un olivier dans toutes les régions où les températures hivernales ne descendent pas en dessous de moins dix degrés. Dans les régions où le froid est plus important nous vous conseillons de cultiver votre olivier en pot. Vous trouverez des conseils pour protéger votre olivier contre le froid dans la page « L’olivier et le froid »
                        

Quand planter votre olivier ? :

De nos jours, les oliviers sont cultivés et multipliés dans des godets ou pots en plastique. De ce fait, on peut les planter toute l’année en dehors des périodes de gel. Dans les régions où il ne gèle jamais, planter un olivier est possible toute l’année. En période de forte chaleur, il faut surveiller leur arrosage pendant les premiers mois de leur plantation. Toutefois, il vaut mieux planter l’olivier lorsque le sol est chaud de fin février à fin Août car durant cette période l’olivier émet des radicelles et sa plantation sera réussie s’il a émis de nouvelles racines avant l’hiver. Si vous le planter votre olivier de fin novembre à février, il végètera et s’enracinera au printemps suivant sa plantation.

Comment planter votre olivier ? :

Creusez un trou de plantation au moins trois fois supérieur en largeur et en profondeur à celui de la taille du pot ou conteneur dans lequel vous avez acheter votre olivier. Ayez soin de bien ameublir le fond du trou de plantation. Car plus la terre sera meuble, meilleure sera la reprise. N’ajoutez aucun engrais, ce n’est pas nécessaire mais veillez à l’arroser durant les premiers mois suivant sa plantation. L’olivier préfère les sols drainant, si votre terre est trop lourde, avant de planter votre olivier et lorsque vous aurez creusez le trou, mélangez du sable et un peu de gravier fin.

Eliminez les rameaux au-dessus de la motte.

Trempez votre olivier dans l’eau afin que la motte soit bien mouillée.

Ne pas planter l’olivier trop profond, mais de manière à recouvrir la motte de quelques centimètres de terre afin d’éviter « l’effet de mèche » (dessèchement rapide des racines).

Refermez le trou de plantation et arrosez copieusement plusieurs fois de suite afin que la terre enrobe bien la motte et qu’il ne reste aucune poche d’air.

Planter un tuteur (en bois et surtout pas en métal) suffisant et attachez le rameau central afin d’assurer une croissance du tronc esthétique.

COMMENT PLANTER UN OLIVIER DANS UN SOL HUMIDE

Si vous voulez planter un olivier dans un sol très humide comme de l’argile, limon où marne, la plantation est possible.
La première méthode de plantation consiste à drainer le sol. Creusez un trou de plantation trois fois supérieur à la taille du pot de votre olivier. Au fond du trou répandez une épaisseur de gros graviers de cinq à cinquante centimètres d’épaisseur selon le taux d’humidité de votre terrain. Versez sur ce gravier une couche de terre suffisante, puis une épaisseur de sable.

Posez dessus votre olivier sans toucher aux racines et veillez à ne pas l’enfoncer trop profond. Mélangez de la terre, du sable et du gravier fin et comblez le trou avec ce mélange jusqu’à la hauteur du collet (départ du tronc). En procédant de cette manière l’olivier absorbera l’eau qui lui est nécessaire et l’excédant s’écoulera au travers de la terre.
Il ne faut jamais oublier que l’olivier n’aime pas la stagnation d’eau, car c’est elle qui engendre la plupart des maladies.

COMMENT PLANTER UN OLIVIER SI VOTRE TERRAIN CONTIENT UNE NAPPE D'EAU

La seconde méthode pour planter un olivier dans un sol humide, surtout si votre terrain contient une nappe d’eau à moins de un mètre cinquante de la surface de votre sol, consiste à planter l’olivier à la surface du sol. Creusez la terre d’environ 4O centimètres. Remplissez ce trou de plantation de gros graviers. Déposez une couche de terre suffisante mélangée à du gravier fin. Maintenez cette couche de terre en l’encerclant suffisamment de grosses pierres. Posez votre olivier dessus la terre. Recouvrez la motte de racines de terre du collet de l’arbre (départ du tronc) jusqu’au sol en formant une butte

Maintenez cette butte avec de gros cailloux ou en construisant un petit mur de pierres tout autour afin que les racines de l’olivier ne se découvrent pas avec les pluies et de manière à ce que la bute de terre ne s’érode pas.  Quelle que soit la taille ou l’âge de votre olivier, vous pouvez le planter selon cette méthode.

COMMENT DÉPLACER UN OLIVIER :

Pour déplacer un olivier qui est actuellement planté en pleine terre, qu’il s’agisse d’un olivier de quelques années ou d’un olivier centenaire, la méthode sera la même. Ce qui est important c’est de l’arracher correctement et de bien préparer le trou de plantation. Selon l’âge de votre olivier, ce sont juste les outils qui seront différents. 

Déplacer votre olivier lorsque le sol commence à être chaud, c’est-à-dire entre Avril et Juin, car l’olivier émet des racines durant cette période. Ne déplacez jamais un olivier en hiver oubliez la Sainte-Catherine s’il vous plait ! Prenez soin de bien préparer le trou de plantation selon nos indications.
Dans votre jardin, pour un olivier dont l’âge est inférieur à cinquante ans, procéder comme je vous l’indique. Autour du tronc de votre olivier, tracez un cercle d’environ 60 centimètres de rayon. Sur ce cercle ainsi délimité, à l’aide d’une bêche plate ou d’un outil qui convient, creusez une tranchée d’environ 50 centimètres de profondeur, dégagez la terre.
A l’aide de votre outil que vous aurez bien affuté, et à partir du fond de votre tranchée, coupez les racines de l’olivier sur toute la circonférence tout en soulevant. Procédez ainsi en vous rapprochant du tronc de l’olivier. Saisissez de temps à autre le tronc et basculez-le d’avant en arrière afin de faire céder des racines. Les racines de l’olivier sont très cassantes. Maintenant votre olivier bouge, coupez encore les racines, il va finir par céder.

Cela peut paraître compliqué, mais cela est très facile. Pour déplacer un olivier d’une vingtaine d’année, il ne faut pas plus d’une demi-heure (en buvant un pastis entre temps !)

Planter maintenant votre olivier dans son nouveau trou de plantation. N’oubliez pas de bien arroser votre olivier maintenant et durant toute la période chaude.